Les malheurs du CONDENSATEUR !

Nos chères " deux pattes " possèdent , sous l'allumeur , un condensateur électrique qui est la cause de bien des tracas.

S'il est défaillant , pschitt ! plus rien . La bête refuse obstinément d'avancer.

Après avoir eu le problème ( à moins de 2000 km depuis neuf ! ), j'ai constaté que le tube métallique renfermant le condensateur proprement dit était rempli d'huile .Il en vient toujours un peu au niveau de l'arbre  à cames  et l'huile moteur chargée en fines particules métalliques ne met pas le condensateur dans une situation d'avenir.

Sur les modèles récents le système d'obturation a été modifié et l'étanchéité est insuffisante ( voir photo 1).

Pour cette fois nous n'incriminerons pas les pays émergents , car cette fabrication d'une marque trés connue est estampillée " Made in France "

 

Mon conseil: lorsqu'il est neuf  versez sur le bouchon la valeur d'un petit pois de colle epoxy bi-composant en prenant soin de bien remplir les interstices en périphérie et autour du fil de sortie.       ( voir photo 2 )

C'est rapide , facile , pas cher et efficace.

 

 - 1 -  Modèle récent :

obturateur rigide en plastique - pas étanche à l'huile.

 

 

 - 2 - Modèle récent amélioré:

un petit pois de colle epoxy bi-composant

genre ARALDITE  sur l'obturateur.

 

Encore un conseil: Avant toutes choses vérifiez la capacité du condensateur. Une expérience récente à montré qu'un condensateur  NEUF , bien brillant , avait une capacité au dizième de la valeur requise !

Le ralenti était correct mais ratatouillage garanti à l'accélération.

Réagir


Evénements